Vous êtes ici : Alex Rencarde >> Comment écrire sur le web >> Viande, Noëlle Michel : mise à mort éthique

Viande, Noëlle Michel : mise à mort éthique

Quelle émotion n’a pas encore traversé mon esprit et mon corps ? Au-delà des mots, ce thriller nous plonge dans un monde cruel, cannibale, écœurant : celui de l’élevage industriel. Poussée à son paroxysme, la cruauté humaine devient digne du meilleur film de science-fiction des temps moderne. Noëlle Michel nous invite à abandonner tout espoir quant aux notions de bienveillance et de liberté. À glacer le sang, ce thriller à sensations fortes est mené d’une main de maître !

Résumé

chronique du thriller viande de noelle michel par alex rencarde

Dévastée par l’annonce du décès de sa meilleure amie, Lisa tente d’élucider les circonstances mystérieuses de sa disparition. Des égouts de Paris aux enclos de l’élevage intensif de Beaumont, la jeune journaliste mène l’enquête avec entêtement… avant de basculer dans l’horreur. 

Poussant la logique du spécisme jusqu’à l’écœurement, Viande nous jette en pâture un monde glaçant qui ressemble au nôtre : même violence économique et industrielle, même acharnement de l’humanité à dominer la nature… mais la frontière est parfois mince entre prédateur et proie.

Auteur – Noëlle Michel.
Taille du livre – 258 pages.
Genre –  thriller fantastique.
Note – ★★★★☆
Service de Presse

Un état des lieux calmement alarmant…

Très vite, nous vivons avec émoi la disparition tragique de la meilleure amie de Lisa. Se retrouvant seule face à son chagrin, des soupçons ne tardent pas non plus à pointer le bout de leur nez. Discrets mais suffisants, ces derniers vont conduire la jeune femme à tomber très rapidement dans une machination qui la dépasse. 


Armée de son seul courage, elle ne peut se restreindre à tourner la page. Seulement, de nombreux obstacles vont lui barrer la route et l’entraîner dans un scandale caché proche de l’irréel.

C’est avec force que ma lecture se déroule. Aucun temps mort ne me permet de reprendre mon souffle. Demeure des mystères autour de cet élevage, cette mystérieuse mort. La frustration de trouver toutes les pistes ou explications plausibles, a un goût amer.

Au bord du vertige, les faits demeurent

Je me surprends à avoir des relents. Les mots sont crus. Les faits d’une violence extrême. Je suis sous le choc. L’autrice nous invite à arrêter le temps pour y analyser des comportements humains plus barbares les uns que les autres. Ses mots sont choisis avec le plus grand soin. Les chapitres défilent autant que le tourni me surprend. 

Même s’il s’agit d’un thriller fantastique, les conditions de l’élevage industriel telles que présentées au sein de cet ouvrage n’en demeurent pas moins choquantes. Je n’ai jamais lu un tel ouvrage qui décrit aussi bien ce phénomène. Pas de photos trash, mais des descriptions très détaillées nous amènent à nous imaginer le pire, à chaque instant.

De très belles métaphores ponctuent ce roman. Si bien, que je me suis souvent demandé de qui traitait ces lignes : humains ou animaux ?

“Le pire, c’est que ça n’a même pas de sens !”

Viande, Noëlle Michel

La cause animale : plus un seul bout de viande ne pourra passer votre gorge

Tout nous rappelle la cruauté humaine : les mots incisifs de l’autrice, un contexte alarmant et torturé, des scènes au bord de l’évanouissement. L’histoire se déroule devant nos yeux crédules et impuissants.

Noëlle Michel signe ici un roman qui ne laisse aucun·e lectrice·teur indifférent. Chaque mise en situation est très déroutante.

Vraiment, je ne m’attendais pas à être autant secouée ! Voilà bien un livre qu’il ne faut pas laisser de côté ! Merci Noëlle pour cette vérité.

Je recommande ce roman à…

Celles et ceux qui veulent savoir. Celles et ceux qui n’osent pas fermer les yeux sur ce qu’il se passe dans les coulisses des élevages industriels. 

Pour toutes·tous les curieuses·eux qui s’interrogent sur l’avenir, la sociologie, la psychologie ou sur ethnologie.

Le mot de Noëlle Michel à votre attention

« Merci à Alexandra de me donner l’occasion d’ajouter quelques mots à sa chronique. 

Les livres qui me marquent le plus sont ceux qui me forcent à remettre en question mon regard sur le monde.

Personnellement, j’ai pris un coup de poing dans le ventre quand j’ai découvert ce qui se passait dans les élevages industriels.

Écrire “Viande” m’est alors apparu comme une nécessité absolue : un thriller fantastique pour entraîner les lecteurs dans une histoire captivante et terrifiante, dont ils ne ressortiraient pas indemnes non plus – du moins je l’espère. »

Connaissez-vous Noëlle Michel, auteure finaliste du prix Fintro Ecritures Noires 2018 ?

chronique du thriller viande de noelle michel par alex rencarde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.