Vous êtes ici : Alex Rencarde >> Entreprendre & s'organiser >> Freelance : comment fixer ses tarifs sans s’arracher les cheveux ?

Freelance : comment fixer ses tarifs sans s’arracher les cheveux ?

comment fixer ses tarifs en tant que freelance

Fixer ses tarifs sans embûches semble un vrai casse-tête pour un·e freelance débutant. Pour en être à mes débuts dans l’entrepreneuriat, je trouve que cette étape est l’une des plus difficiles à franchir. D’une part, parce-que je gardais en tête que des prix trop élevés ne pourraient jamais attirer de clients et d’autre part, parce-que je n’avais aucune idée de la méthodologie que je pourrai appliquer pour établir mes prix. Aujourd’hui, je suis plus sereine dans ma relation à l’argent. Je vous propose ma méthodologie en 5 étapes pour vous aider à fixer vos tarifs sans culpabiliser.

Dépasser sa peur de ne pas proposer des tarifs au ras de la casquette

J’ai pensé très souvent : “je ne vais jamais y arriver” ou “je ne peux pas proposer un tel tarif !” et même “vu que je débute, je ne peux pas me permettre d’être aussi chère que mon concurrent qui lui a 10 ans d’expérience”. 

À tort, je fixais mon attention sur le montant final présent sur le devis que je proposais à une personne souhaitant faire appel à mes services. Cette focalisation a la fâcheuse manie d’occulter tous les efforts que vous réalisez pour proposer une prestation ou vendre un produit de qualité à un client.

Je vous propose d’adopter un autre angle de vue pour fixer ses tarifs lorsqu’on est freelance.

Ce que le montant du devis implique comme charges pour un freelance

Les moindres tâches que vous planifiez, les outils que vous utilisez, le temps que vous prenez, …. tout a une importance ! Les prix que vous pratiquez doivent selon moi englober ces points, car ils font partie intégrante de votre prestation et/ou vous permettent de vendre un produit final optimal et, en adéquation avec votre vision d’entreprise.

Si un client fait appel à vous, c’est que vos valeurs, votre vision, votre énergie et vos talents lui ont tapé dans l’œil. Pourquoi brader vos tarifs par peur de le perdre ou de le voir refuser le devis que vous allez lui présenter ? Mettez en avant la solution que vous pouvez lui apporter et le résultat qu’il·elle peut obtenir grâce à votre service ou votre produit. Leurs conceptions vous demandent une énergie et du temps. Vous faire payer pour cela n’a rien de honteux ou d’inconcevable.

Pour les personnes qui l’ignorent ou qui n’y ont jamais vraiment songé, les prix indiqués sur les devis que vos clients vous demandent ne vont pas directement dans vos poches. Vous imaginez le rêve : la prestation coûte 3000€ et le·la freelance empoche le pactole ! Plus besoin de travailler, le salaire du mois a été récolté en une semaine.

Stop aux idées reçues ! 

Dans mon précédent article, je vous expliquais les avantages de se lancer à son compte et d’avoir un statut de freelance grâce à la Smart. 

Si je prends ma propre situation : freelance rédactrice web via la Smart (coopérative sociale pour entrepreneur·e·s). Pour une prestation facturée 300€, je dois déduire :

  • 6.5% de frais de gestion,
  • 1.64 part pour les charges salariales (ONSS employeur, assurances, simple et double pécules de vacances).

Dans ma poche : 161,48€. Montant non négligeable je vous l’accorde, mais moins alléchant que les 300€ de départ.

Ce que je tente d’éclaircir est que tout freelance, pour vivre et pérenniser son entreprise, se doit de fixer ses tarifs en pensant à y inclure les frais annexes auxquels il devra faire face pour assurer ses dépenses futures. Cela passe bien sûr par la spécialisation de son métier ou de sa profession mais aussi par le temps et l’énergie qu’il lui faudra pour proposer des services ou produits de qualité.

Une infographie en 5 étapes pour vous aider à procéder par petites étapes

Pour vous aider à proposer des montants en adéquation avec votre situation personnelle, je vous propose de suivre les éléments re tracés par David Albert, rédacteur web pour le site “La Webeuse.com” et par “1819.bruxelles”. J’ai combiné ces deux méthodologies avec attention, en l’adaptant à mes propres frais et dépenses quotidiennes. Je vous assure que ça a changé ma vie ! Je vous propose de répondre à un petit questionnaire en bas de l’infographie pour m’aider à vous proposer des conseils de qualité et, en rapport à vos situations personnelles et professionnelles.

astuces et conseils à retenir

Rappelez-vous, tout est une question d’angle de vue. Si vous restez focalisé·e·s sur ce que proposent vos concurrents, vous n’évaluerez pas vos prestations et produits au regard de votre situation personnelle. Concentrez-vous sur vos besoins, vos charges et votre vision de l’entreprenariat. Cela vous permettra de juger des priorités à privilégier et ainsi de définir le salaire dont vous avez vraiment besoin pour vivre.


Comment avez-vous fixé vos tarifs ? Quelle méthodologie avez-vous appliquée ?

comment fixer ses tarifs en tant que freelance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.